jeudi 12 février 2015

13) Les prisonniers

Comme dans la série "le prisonnier", une force inconnue cherche à nous retenir à Jacareacanga. Cela à commencé dès notre arrivée ou je me suis aperçu que mon radiateur avait une petite fuite. Le meccano du coin me l'a fini en essayant de le souder puis de boucher les trous qu'il avait fait avec de l'araldite pendant 2 jours. Depuis 3 jours nous allons de déconvenues en déconvenues en comptant sur les autochtones pour nous dépanner, mais là, pas de miracle, notre meccano du jour, spécialiste motos, y a passé la journée pour nous annoncer à 19h qu'il avait confié à un autre pour le ressouder à nouveau.

Ce matin, après avoir donné le radia au meccano, nous passons au seul distributeur de la ville qui prend les visa, mais il est vide! Nous faisons la queue 2h pour rencontrer l'employé de l'agence afin de retirer de l'argent, mais il s'entête d'abord à nous expliquer que ce dab ne marche pas avec nos cartes, puis au bout de 30 minutes, lorsque je lui montre mon reçu datant de 4 jours (j'ai du retourner à l’hôtel le chercher), il reconnait que le dab est vide, mais pas de lézard, il vont remettre des brousoufs dedans....quand?? ben dans la semaine, ils attendent le camion à fric qui descend d'Itaituba...on croit rêver!

Donc pour résumer, nous avons un radia massacré par un meccano, nous devons 5 nuits d’hôtel, et nous devons faire le plein pour quitter ce bled perdu, et tout cela dès que le dab sera alimenté. Dire que nous avions prévu 36h de pause ici. ....

11 février
A 9h bien sur personne, à 10h,  je vais voir le meccano, il bosse sur le radia à la brossette métal qui a été visiblement soudé à l'alu...enfin. Il me dit qu'il l'apporte des que fini. J'en profite pour passer au dab: tjs vide, je sent encore poindre une bonne journée d'attente.
A 12h il arrive pour un essai, mais ça fuit. Du coup il propose de trouver un autre radiateur....1h plus tard il nous présente un radia de clim.
Bonne largeur mais trop haut, il propose de le couper. Ce sera fait à 18h avec adaptation de deux manchons en cuivre de 22 pour connecter les durites, on fait un essai, miracle ça marche! Il reste plus qu'a faire des pattes pour la fixation, encore un peu de patience.

A 20 h il revient enfin, il à réussi à intégrer le nouveau dans l'ancien, un beau boulot, on ne voit presque rien de la modif et en plus ça a l'air de bien refroidir.
Demain nous repartons pour la suite de la BR230.

1 commentaire:

  1. Alors ça y est ? Repartis ou toujours plantés dans ce bled ?
    Courage à vous et patience ....
    Toutatis

    RépondreSupprimer

vous pouvez laisser ici un avis, un conseil ou une expérience sur ce parcours.