lundi 9 février 2015

12) bloqués à Jacareacanga

08 février
Au matin je retourne voir mon meccano amateur du coin et je vois qu' un autre s'affaire sur mon radiateur, il lime les excédents de soudure et en profite pour créer un autre petit trou. C'en est trop! je récupère ma pièce et je vais à l’aéroport voir si il y aurait pas de meccano digne de ce nom. Bien sur je me perd ce qui permet de découvrir les 20 premiers kilomètres de la piste que l'on doit prendre...elle est bien mieux que le reste. Bref je trouve l’aéroport, mais pas d'atelier mécanique, ils doivent les jeter lorsqu'ils volent plus. Le chef de chépakoi à qui j'explique que je cherche un soudeur alu, appelle son fils qui se fait un plaisir de me balader dans sa mitsubishi 4x4 tout neuve dans Jacareacanga pour trouver ce fameux soudeur, mais on est dimanche.



Il pense avoir trouvé la perle rare et me propose de venir me chercher à 16h. A 17h il arrive comme une fleur en m’expliquant que nous sommes dimanche et qu'il faut attendre demain. Il me propose de revenir demain à 12h, nous trouvons un accord pour 9h, reste plus qu'à aller au centre ville boire une bière.

09 février
Ne voyant rien venir, à 10h je part en ville chercher de quoi réparer, ou du moins essayer. Au bout d'une heure de recherche, je voulais de la résine, mais je trouve du joint silicone résistant à la chaleur pour collecteur d’échappement. On fait donc un emplâtre renforcé avec des bout de boite de bière pour boucher les trous, notamment celui ou le soudeur est passé à travers au chalumeau.

16h, fini, on met en séchage, il faut au moins 12h , on pari donc sur la solidité de la réparation pour partir demain matin, nous mettrons en eau avant de charger.