mardi 27 janvier 2015

4) De Lethem à Manaus

15 janvier
Suite aux dégâts causés par la pistes des deux jours précédents, nous décidons de rester une journée à Lethem pour nous reposer, trouver de l'argent, l'assurance pour le Brésil, ressouder et renforcer les porte-paquets, laver notre linge et les motos, faire les graissages et régler la carburation de la mob de linlin.
 On attaque donc la journée par l'ouverture de la banque,  1h passée plus tard nous avons des brousoufs guyanais et brésiliens, sont trop forts pour les retrait CB au Guyana!!
Ensuite, on cherche pour l'assurance, notre pote américain nous dit ou se situe le consulat brésilien...et hop, 1 heure plus tard, nous savons quelle peut se prendre à la frontière...dire que les deux agences d'assurances que nous avions vu la veille ne le savaient pas.

Sur le chemin du retour nous trouvons un garagiste qui connait un soudeur, qui lui, à coup de ferraille de recup' nous renforce les porte-paquets aux endroit affaiblis par les chocs de la tôle ondulée.

La station de lavage étant a côté de l’hôtel nous déposons les mobs pendant notre pause repas.

A 18h, tombée de la nuit, nous avons tout terminé, y compris la lessive a poil sous la douche froide.

Nous arrosons cette bonne journée dans un resto brésilien ou nous avons mangé un très bon poisson, puis nous avons inventé un cocktail avec les ingrédients disponible dans ce resto....glace pilée jus orange/citron, citron vert frais et vodka.

16 janvier
 nous prenons la route à 9h direction la station essence pour un dernier plein à moins d'un euro le litre.
Arrivés à la frontière, nous ne sommes même pas arretés, du coup on prend pas d'assurance.
Nous roulons tranquiles pendant 400 km sauf que la memere d'alain fait des siennes à chaque arret il lui faut se reposer 1/2 h.

Résultat la nuit tombe avant l'objectif, nous dormons donc sous l'abris d'une buvette ou la propriétaire nous propose de boire une biere....cela accompagne bien nos conserves guyanèses (importées de Jamaique et d'indonesie).

17 janvier
 au matin, fin prêts à 8h....la mob d'alain refuse de démarrer!
Nous detectons rapidement la panne après avec voulu démonter les bougies (mais il faut 1/2 h sur ce modele pour y arriver), c'était juste un antiparasite mal remonté.

A 8h40...Gazzz
Pour la traversée de la foret amazoniene direction manaus, à 300km nous faisons une pose dans un ptit resto au sortir de la réserve indienne ou nous découvrons un autre poisson, le jalaki.

nous passons la ligne équatoriale



Puis, en route  vers Manaus  à 50 km de l'arrivée accident de camion, 1h30 d'attente, la pluie nous rattrape, nous attendons sous un déluge  que la grue dégage le camion,
 puis enfin nous partons, pour 5 km...la mémère de linlin a pris l'eau et cale...la mienne a un mal de chien à tourner....heureusement il y a une buvette à 500m de là.
Le patron nous offre son garage pour les mémères, à manger et à boire gratos, et la terrasse pour la nuit.....chaque jour son aventure!!!



1 commentaire:

  1. Gigi la gaz'elle28 janvier 2015 à 18:09

    Eh bien!quelle épopée les lapins
    La pluie n arrête pas le pèlerin mais encore moins le motard
    En plus la boue est très bonne pour la peau!!
    Courage ou folie??mais quelle aventure et néanmoins de belles rencontres
    Bisous humides a vous 2!!!

    RépondreSupprimer

vous pouvez laisser ici un avis, un conseil ou une expérience sur ce parcours.